Château Méric – Château Chante l’Oiseau

Le vignoble du château Méric est situé au cœur de l’appellation Graves dans la plus ancienne région de tradition viticole du Bordelais, jouit d’un placement exceptionnel. Le domaine s’étend sur 30 ha, 26 ha de vignes dont 23 ha en rouge et 3 ha en blanc.

La composition des cépages, Sémillon, Sauvignon, Muscadelle pour les Blancs, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Merlot, Malbec pour les rouges, donnent à nos vins ce goût fruité et chaleureux inimitable.

Dans le chais la qualité est entretenue par des soins constants. Soutirages et collages sont réalisés, la limpidité et le brillant de nos vins en témoignent.

Sept générations se sont succédées sur les domaines du Château MÉRIC et du Château CHANTE L’OISEAU. Depuis 1990 ils assurent la destinée de la propriété, avec leur fils Benjamin qui les a rejoint en 2018.

 

Leur terre et leur vin sont respectivement préparés et produits selon les normes de qualité de l’agriculture biologique depuis 1964.

 

Ils se sont engagés à cultiver les produits sans engrais chimiques, sans pesticides organiques de synthèse, sans désherbants chimiques, sur des terres fertilisées aux engrais organiques, poudres de roches, sédiments, algues marines.

leurs cultures sont traitées uniquement avec des produits minéraux et des extraits de plantes.

La Grise de Bazas

[vc_row css= ».vc_custom_1549549864485{padding-top: 10px !important;padding-right: 10px !important;padding-bottom: 10px !important;padding-left: 10px !important;background-color: #f7f7f7 !important;} »][vc_column][vc_column_text]

UNE VIANDE D’EXCELLENCE, DE TERROIR ET DE TRADITION


La Bazadaise, c’est avant tout une race singulière. Physiquement d’abord : sa belle couleur, son petit gabarit et la forme de ses cornes nous la font reconnaître au premier coup d’œil. De par son caractère aussi : elle n’est pas une bête facile et l’éleveur doit être capable de gagner sa confiance. C’est un vrai plaisir et une immense fierté que de veiller chaque jour sur mes bêtes qui sont la fierté et le symbole de mon pays bazadais ! »
Serge Labarbe


A proximité de la forêt des Landes de Gascogne, notre terroir nous a livré une espèce singulière dont il a le secret : le bœuf de race bazadaise. Sa robe cendrée et ses cornes en forme de croissant la rendent reconnaissable de tous.

Ancrée dans des traditions d’élevage vieilles de plus de 700 ans, la grise de Bazas fait partie des toutes meilleures races à viande : son grain fin et son gras persillé avaient fait dire à Jacques Chirac, ancien Président de la République et fin gourmet : « la Bazadaise, c’est la plus petite des races à viande mais c’est la meilleure ! »

Comme le bœuf de Kobé, c’est une race de petite taille à la robe foncée. Connue pour sa finesse d’os, la bazadaise présente de la viande aux meilleurs endroits, c’est-à-dire au niveau du filet, de la cuisse ou de la côte : pour le plus grand plaisir des amateurs de bonne chair !

 

  • Commandes sur la boutique en ligne, par mail ou téléphone. Livraison en fonction des disponibilités et de la saison

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Elevage Grau, véritable Porc Noir de Bigorre

Un métier, une passion: Elevage Grau

Jeune couple issu d’horizons différents, nous avons eu le privilège d’intégrer en 2009 la filière d’élevage « Porc Noir de Bigorre », véritable aventure organisant la sauvegarde et la promotion de cette précieuse race. Menacée d’extinction dans les années 80 avec l’industrialisation de l’agriculture, l’enjeu était alors de réussir le pari de positionner les produits issus du porc Noir de Bigorre et notamment le jambon, parmi les plus grands produits européens. Pari tenu ! Aujourd’hui reconnus par les plus fins gastronomes, la viande et le jambon de porc Noir de Bigorre ont été définitivement reconnus en AOC le 26 décembre 2015 et en AOP en 2017, une immense fierté pour toute la famille du Noir de Bigorre! Nous-même installés dans le Gers, nous élevons en plein air 200 porcs Noirs de Bigorre répartis sur 25 ha de prairies vallonnées et forêts de chênes. Nous avions alors à cœur de vous faire découvrir son

Cuisses de poulet au curry et tomates

Nombre de personnes : 6 personnes.

Temps de préparation : 10 minutes.

Temps de repos : 1 heure.

Temps de cuisson : 15 minutes.

 

Ingrédients :

– 6 cuisses de poulet

– 1/2 botte de coriandre

– 1 oignon

– 1 barquette de tomates cerises

– Le jus d’un citron jaune

– 8 cuillères à soupe d’huile d’olive

– 6 cuillères à café de curry en poudre

– Sel

– Poivre du moulin

 

Préparation : 

Préparer la marinade : peler et émincer l’oignon en rondelles. Les mettre dans un bol avec l’huile et le curry, les feuilles de coriandre. Saler et poivrer. Baigeonner les cuisses de poulet avec la marinade et laisser reposer 1 heure.

Faire chauffer la plancha sur feu moyen, mettre les cuisses de poulet à cuire avec la marinade. Lorsque les cuisses sont dorées, les débarrasser sur un grand plat.

Faire cuire quelques instants les tomates cerises et les disposer sur les cuisses de poulet.

Presser le jus de citron sur le plat.

Ajouter quelques feuilles de roquette et servir de suite.

 

Astuces : 

– Cette recette peut être réalisée avec des blancs de poulet émincés et mis sur des piques à brochettes.

– Les tomates peuvent être remplacées par des lamelles de poivron rouge.

 

Escalopes de veau aux pointes d’asperges

Nombre de personnes : 4 personnes.
Temps de préparation : 10 minutes.
Temps de cuisson : 20 minutes.

 

Ingrédients : 

– 4 escalope de veau
– 1 c. à soupe  beurre
– 1 c. à soupe huile d’arachide
– 10 cl noilly
– 20 cl  crème fraîche
– 300 g pointe d’asperge cuite
– sel, poivre

 

Préparation : 

Faites chauffer le beurre et l’huile dans une sauteuse, faites cuire les escalopes 10 min et réservez-lesau chaud.
Déglacer le jus de cuisson avec le noilly et ajoutez la crème.
Faites chauffez et ajoutez les pointes d’asperges (cuites au préalable). Servez la sauce quand elle a bien réduit, sur les escalopes.

Côte de bœuf à la plancha

Nombre de personnes : 6 personnes.

Temps de préparation : 5 minutes.

Temps de repos : 10 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes.

 

Ingrédients : 

– 1 côte de boeuf

– 1 botte de thym frais (facultatif)

– Une quantité suffisante d’huile de tournesol

– Sel

– Fleur de sel

– Poivre du moulin

 

Préparation : 

Sortir la côte de boeuf 1 heure avant de la faire cuire. Saler la viande sur les deux faces et badigeonner légèrement d’huile.

Faire chauffer la plancha à feu vif.

Poser quelques branches de thym et par-dessus la côte de boeuf. Laisser cuire sur les deux faces selon la cuisson désirée (bleu, saignant, à point). Envelopper la viande dans un papier aluminium et laisser reposer pendant 10 minutes.

Découper en tranches, parsemer de fleur de sel et donner quelques tours de moulin à poivre.

Servir de suite.

 

Astuces :

– Pour une cuisson au barbecue, mettre la botte de thym dans les braises, la viande sera ainsi parfumée.

– La cuisson avec le thym peut être remplacée par une cuisson ‘nature’ et accompagnée d’une sauce béarnaise, de moutarde fine ou d’une sauce aux oignons.

Salade sucrée-salée aux magrets séchés

Nombre de personnes : 4 personnes.
Temps de préparation : 20 minutes.

 

Ingrédients

– 1 plaque de magrets séchés
– 1/2 mangue
– 4 asperges vertes
– 4 poignées de pousses d’épinards
– 1 barquette de framboises
– 3 branches de cerfeuil
– Quelques pincées de piment d’Espelette
– 1 noisette de beurre
– 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique blanc
– 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol
– Sel, poivre du moulin

 

Préparation

  • Peler les asperges et les couper afin qu’elles fassent 10 cm de haut. Réserver.
  • Peler la mangue et détailler la chair en petits cubes. Réserver.
  • Préparer la vinaigrette en mélangeant le vinaigre balsamique, l’huile de tournesol, les dés de mangue et les pluches de cerfeuil. Saler et ajouter le piment d’Espelette. Mélanger.
  • Répartir les feuilles d’épinards dans les assiettes.
  • Faire revenir quelques instants les asperges dans la noisette de beurre. Saler et poivrer. Les répartir sur les assiettes.
  • Disposer les framboises et les tranches de magret séché en les enroulant sur elles-mêmes.  
  • Répartir la sauce à la mangue et au piment d’Espelette. Servir de suite.

 

Astuces

 Pour une sauce un peu différente, changer le cerfeuil par du persil plat et remplacez le piment d’Espelette par du curry.

Vous pouvez rouler les tranches de magrets séchés à l’avance en les laissant au frais jusqu’au service.

Fricassée de chapon aux girolles

Nombre de personnes : 6 personnes.

Ingrédients :

– 1 chapon d’environ 1,8 kg coupé en morceaux
– 60 g de girolles séchées
– 40 cl de crème liquide
– 60 g de beurre
– 2 échalotes
– 40 cl de vin blanc sec
– 2 cuillerées à soupe d’huile neutre
– Sel et poivre

Préparation :

1h30 avant de commencer la recette, plongez les girolles dans un récipient d’eau chaude et laissez-les s’hydrater.
Epluchez les échalotes et hachez-les.
Faites fondre la moitié du beurre et 2 cuillerées à soupe d’huile dans une cocotte à feu moyen-vif, ajoutez les morceaux de chapon et faites-les dorer de tous côtés. Ajoutez les échalotes et faites revenir pendant 1 minute en remuant de temps en temps.
Arrosez avec le vin blanc. Salez et poivrez. Portez à ébullition puis couvrez et laissez cuire à petit frémissement pendant 30 minutes.
Au bout de ce temps, égouttez soigneusement les girolles. Faites fondre le beurre dans une poêle à feu moyen. Ajoutez les girolles et faites-les revenir en remuant pendant 5 minutes.
Puis mettez-les dans la cocotte et laissez-les cuire avec le chapon à couvert pendant 10 minutes.
Avant de servir, versez la crème liquide dans la cocotte, remuez, laissez chauffer un peu puis retirez la cocotte du feu.
Dégustez chaud.

ASTUCES & CONSEILS – Cuisson

On pourra utiliser différentes techniques pour cuire notre pièce de viande : poêler, griller, rôtir, braiser ou bien encore bouillir.

Partant de ce principe, nous pouvons réaliser différents niveaux de cuisson. Le choix se fait selon la viande à cuisiner mais aussi (et surtout) selon le goût de chacun.
On estime toutefois que le bœuf se dégustera bleu, saignant, à point ou bien cuit, alors que l’agneau, le mouton, la volaille et le porc s’apprécieront rosés ou bien cuits.

  • Bleu : la chair reste rouge à cœur et molle, ne présente pas de résistance, elle s’enfonce et remonte très lentement.
  • Saignant : la cuisson est un peu plus prolongée que pour la précédente, la chair est un peu plus raide, elle ne présente pas de résistance mais remonte rapidement pour recréer une surface plane.
  • A point : la chair de la viande est ferme et ne s’enfonce quasiment pas.
  • Bien cuit : la chair ainsi que le cœur de la viande sont fermes.

 

Nos conseils pour une cuisson idéale de votre entrecôte de bœuf :

  • Sortez l’entrecôte au moins 20 minutes avant de la cuire. Elle sera plus tendre.
  • Chauffez votre poêle à vide et ne graissez que lorsqu’elle est à température.
  • Avant de commencer la cuisson, assaisonnez à votre convenance chaque côté de votre viande.
  • Ne retournez pas votre entrecôte tout de suite : laissez le temps à la croûte de se former et de détacher naturellement le morceau de viande de la surface de la poêle.
    Dans l’idéal, ne piquez pas la viande et utilisez plutôt des pinces à viande ou toutes simplement deux cuillères à soupe.
  • Une fois la viande retournée, attendez de nouveau que la croûte se détache naturellement puis finissez la cuisson à votre convenance. Baisser simplement alors le feu pour obtenir la cuisson désirée.

 

Astuces pour une entrecôte tendre :

Ne couvrez jamais la viande, elle risquerait de perdre son jus et de durcir.
Afin d’avoir un morceau bien juteux, laissez reposer la viande sur une assiette tiède ou la planche à découper, recouverte d’un papier aluminium et d’un torchon pour la maintenir au chaud pendant une petite dizaine de minutes après la cuisson.

 

Nos conseils pour une préparation idéale de votre bavette :

  • Coupez votre bavette en portions individuelle.
  • Aplatissez la viande, cela lui apportera de la tendreté.Pour se faire, vous pouvez utiliser un attendrisseur de viande ou bien un rouleau à pâtisserie par exemple. Aplatissez la jusqu’à avoir une pièce d’environ deux centimètres d’épaisseur.
  • Choisissez votre assaisonnement : marinée ou frottée.
    Sel et poivre badigeonnés sur la pièce seront amplement suffisants si vous ne souhaitez pas faire de marinade.
  • Laissez imprégner dans un récipient dédié, au réfrigérateur, durant une à vingts quatre heures.

 

Grillez votre bavette :

  • Préchauffez votre gril à une température élevée.
  • Posez votre bavette sur le gril.
  • Faites cuire votre viande pendant trois minutes d’un côté, puis retournez-la et faites-la cuire trois autres minutes de l’autre côté pour avoir une viande légèrement saignante. Si vous voulez une viande plus saignante, ne la grillez que deux minutes de chaque côté. Si vous préférez une bavette à point, faites-la cuire pendant quatre minutes de chaque côté.
  • Retirez la bavette du gril et laissez-la reposer pendant cinq minutes avant de servir. Cela permet au jus de retourner dans la viande pour la rendre plus tendre.

 

Poêler votre bavette :

  • Faites chauffer deux cuillerées à café d’huile de cuisson dans une poêle antiadhésive.
  • Déposez les tranches de bavette dans la poêle sur une seule couche uniforme.
  • Faites cuire la viande pendant trois à quatre minutes de chaque côté.
  • Badigeonner la bavette d’un peu de marinade ou d’huile pendant la cuisson.
  • Retirez la bavette de la poêle et laissez-la reposer pendant cinq minutes avant de servir.

 

Sauce Grand Veneur pour gibier

Nombre de personnes : 4 à 6 personnes.

Ingrédients : 

 – 2 oignons.

– 2 carottes.

– 2 échalotes.
– 1 bouquet garni.
– 60 g de beurre.
– 30 g de farine.
– 10 cl de vinaigre de vin rouge.
– 50 cl de vin rouge.
– 50 cl de fond de gibier ou de veau.
– 2 cuillères à soupe de gelée de groseilles ou d’airelles.
– Huile.

Préparation :
Pelez et coupez les légumes en petits dés. Faites-les blanchir 5 min dans de l’eau bouillante.

Egouttez les légumes et faites-les revenir avec le bouquet garni, dans une sauteuse avec un peu d’huile.
Laissez cuire 5 min.

Ajoutez 40 g de beurre puis la farine et mélangez.
Mouillez avec le vinaigre et le vin et laissez réduire.

Ajoutez le fond de gibier, assaisonnez et laissez cuire 1h environ.

Ajoutez le reste de beurre, la confiture de groseilles et mélangez bien.

 

Dégustez avec du gibier.